2016-Page blanche pour roman noir (*)

2016 page blanche 1

Genre : roman policier (282 pages)

* Merci de bien vouloir laisser un commentaire sur ce livre et/ou consulter ceux des autres lecteurs

Fleche bas

4e de couverture

2016 page blanche

Lire un extrait

Extrait2

Dans les médias

 

Presse écrite

Presse
 

Interview par l'éditeur

Interview

Clignotant rougeCommande2

Logo edilivre 

Logo fnac Librairies

Logo amazon

Logo chapitre

Commentaires (4)

Petit séverine
  • 1. Petit séverine | 13/05/2018
Incroyable talent... "Page blanche pour roman noir" est extraordinaire. Je l'ai dévoré en 3 soirées. C'est une très belle intrigue sur l'amour passionnel, mais destructeur. Chut je n'en dis pas plus.
Merci.
Dubourg Daniel
  • 2. Dubourg Daniel | 12/01/2017
"Page blanche pour roman noir", un livre à ne pas manquer ! L'histoire est patiemment conduite, l'ambiance installée et les comportements des divers acteurs finement observés et traduits dans leur quotidien. On entre vite dans l'histoire, la psychologie de Victor, jeune écrivain de polars au succès fulgurant et retentissant, que l'inattendu guette au détour de dédicaces. Un inattendu à le dépasser et à nourrir son talent et ses intrigues. On est emporté par l'aventure que l'on dévore, impatient, en dégustant chaque bouchée.
Luc PROT
  • 3. Luc PROT | 16/11/2016
Merci Patrick pour ton dernier roman "Page blanche pour roman noir". J'ai beaucoup apprécié ton style d'écriture. Il y a du rythme, on ne s'ennuie à aucun moment et on est tenu en haleine jusqu'à la fin. Le tout est agrémenté de quelques jeux de mots subtils avec, cerise sur le gâteau, un "Victor Hugo, le misérable" qui m'a laissé sans voix. J'ai failli lire ton livre d'une traite, ce qui est rare chez moi. Je ne sais pas si c'est le "roman de la maturité", mais j'attends le prochain avec impatience !

Amicalement Luc
Dominique Destree
  • 4. Dominique Destree | 12/11/2016
C'est avec grand plaisir que j'ai lu votre dernier ouvrage.
Je l'ai emporté partout avec moi tant il m'a passionnée.
Merci, je me suis régalée.
À quand le prochain ?
Dominique

Ajouter un commentaire