2019-Salut, mon pote ! (*)

Couverture salut mon pote

Genre : drame fantastique (340 pages)

* Merci de bien vouloir laisser un commentaire sur ce livre et/ou consulter ceux des autres lecteurs

Fleche bas

Dans les médias

Radio

Virgin


Presse écrite

Presse
 

Commentaires (3)

Philsav
  • 1. Philsav | 23/12/2019
Un auteur qui nous a habitué à des déplacements dans le temps, à des situations anachroniques ... Ce roman est particulièrement touchant, car on devine une nostalgie ou un regret du personnage principal de ne pas avoir pu tout dire à son père avant qu'il ne disparaisse ... Une part d'autobiographie peut-être, qui en tout cas, se dévore en quelques heures...
FM
  • 2. FM | 04/12/2019
Qui n'a pas au plus profond de lui, imaginé de passer même un court instant, un moment avec un cher disparu... Juste le temps pour lui dire ce que trop souvent on ne dit pas lorsqu'il est encore là.
L'imagination débordante de l'auteur nous emmène dans ce monde où tout est possible, décrit avec passion et tendresse.
L'histoire captivante du début à la fin, une ambiance énigmatique accompagnée de formidables descriptifs de paysages, font de ce roman une gourmandise que l'on regrette d'avoir savouré trop rapidement..
MC
  • 3. MC | 13/11/2019
Salut mon pote... on se laisse prendre au piège si rapidement, frénétiquement happé par les mots et l’histoire si troublante entre un fils et son père. Cette histoire émouvante où l’amour pur trace sa voie, que ne ferait-on pas pour retrouver un être cher ne serait-ce qu’une minute de plus ?
Patrick Lagneau nous fait voyager entre France et Canada, de décors lorrains aux majestueuses Rocheuses, mais bien plus encore dans le temps, dans un passé qui n’appartient pas au personnage principal, des aller-retours entre époques et situations diverses à vous donner le tournis, mais pas question de lâcher car pour comprendre il faut aller jusqu’à la dernière page.
Virtuose des mots, Patrick Lagneau nous entraîne une fois de plus dans un scénario qui semble des plus improbables, mais où rien n’est laissé au hasard, détails, situations et faits nous convainquent de la justesse de son écriture. Merci Patrick !

Ajouter un commentaire